Reseña francesa de Les valises

Artículo publicado originalmente en Micmag.net.

“Entonces, juntos, los dos amigos lucharán e intentarán vengarse de todos los corruptos, espías cubanos y mafias rusas, la única forma, tal vez, de sobrevivir al estancamiento.

En el corazón de la trágica realidad venezolana, nos guía Juan Carlos Méndez Guédez con su último trabajo, una mezcla de novela negra y crítica social y un bello himno a la amistad”

Extracto en español de la reseña escrita por Marie Torres sobre Les valises, en la revista Micmag.net. La novela fue publicada en Francia por Métailié.

Versión completa en francés:

Difficile de vivre à Caracas. Le héros du roman de Juan Carlos Mendez GuédezDonizetti, le sait bien, lui qui doit subvenir aux besoins de sa famille, de son ex-femme et de son fils. Aussi, pour survivre, il est prêt à tout et même à transporter des valises de Caracas à Rome, Genève ou Madrid, tout en ignorant leur contenu et le motif de sa mission. Jusqu’à ce qu’il retrouve son ami d’enfance, Manuel. Manuel aime la boxe mais comme Donizetti, il n’a pas eu le choix : pour survivre il a accepté de travailler dans le magasin de chaussures de ses parents. Un jour, une fille lui remet une enveloppe destinée à Donizetti.

“- C’est quoi ?

– Tu dois le savoir. Tu es dans des histoires bizarres ? J’ai eu drôlement peur. Des années sans nous voir et, tout à coup, quelqu’un pense que c’est une bonne idée de me laisser quelque chose pour toi. J’ai failli refuser, mais la fille n’avait pas l’air commode du tout. Visiblement, tu es suivi…

– Je ne sais pas dans quelles histoires je suis, Manuel, mais le mieux , c’est que tu ne le saches pas non plus.”

Alors, ensemble, les deux amis vont lutter et tenter de prendre une revanche sur tous les profiteurs corrompus, les espions cubains et les mafias russes, la seule façon, peut-être, de survivre au marasme.

C’est donc au coeur de la tragique réalité vénézuélienne que nous entraîne Juan Carlos Mendez Guédez avec son dernier ouvrage, mélange de roman noir et de critique sociale et bel  hymne à l’amitié.

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google photo

You are commenting using your Google account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s